Grotte de Téthys, petit parc de Versailles : présentation

Masques muraux

La grotte de Téthys (en l’honneur de la titanide Téthys, sœur et épouse d’Océan) est une grotte artificielle édifiée en 1666 sur le côté nord du château de Versailles.

Si l’idée de la grotte est de Louis XIV, celle du thème revient à Charles Perrault qui raconte : « Lorsque le roi eut ordonné qu’on battit la grotte de Versailles, je songeai que, Sa Majesté ayant pris le soleil pour sa devise, (…) il seroit bon de mettre Apollon qui va se coucher chez Thétis après avoir fait le tour de la terre, pour représenter que le Roi vient se reposer à Versailles après avoir travaillé à faire le bien du monde. »

La façade adopte la forme d’un arc de triomphe, à l’allure sévère et rigoureuse, qui contraste fortement avec l’intérieur.

Une fois entré à l’intérieur, le visiteur découvre un décor aux allures fantastiques, à la fois luxueux, rupestre et grotesque. Le sol est pavé de marbre. Les murs sont recouverts de pierres et de coquillages de toutes les couleurs. Même si la lumière filtre à travers les trois grilles, des lustres et des miroirs jettent des lueurs. L’eau fuse de partout; elle coule du plafond, arrose les murs, jaillit du sol. Répondant aux trois grilles d’entrée, trois niches abritent des groupes sculptés installés en 1676 : Apollon baigné par les nymphes au centre, les chevaux du soleil de part et d’autre, le Groupe au cheval s’abreuvant à gauche, le Groupe au cheval cabré, à droite.

Ce lieu enchanteur, qui marque les années les plus festives de Versailles, fait dire à La Fontaine :

« Quand le Soleil est las, et qu’il a fait sa tâche,

Il descend chez Téthys, et prend quelque relâche :

C’est ainsi que Louis s’en va se délasser »

Madame de Scudéry cède à l’enchantement du visiteur : « Les yeux sont ravis, les oreilles sont charmées, l’esprit est étonné, et l’imagination est accablée (…) »

La grotte est Détruite en 1684 pour laisser place à la construction de l’aile du Nord. Les groupes sont installés au Bosquet de la Renommée, qui prit le nom de Bosquet des Bains d’Apollon, avant d´être transférés dans un nouveau bosquet des Bains d’Apollon conçu par Hubert Robert.

Représentations d’époque et reconstitution de l’extérieur

(carrousel d’images)

Représentation d’époque de l’intérieur

(carrousel d’images)

Extérieur et intérieur 

par Lepautre, Chauveau, Picard, Baudet et Edelinck 


andrelenotre.com : l’autre site sur Versailles


Manufacture Hartmann Risler et Cie. Dessus de porte. Corbeille d'osier remplie de fruits et de fleurs au naturel, Joseph-Laurent Malaine, 1800
%d blogueurs aiment cette page :