Les bosquets de Versailles par ordre chronologique

Sur les quinze bosquets actuels, seuls cinq bosquets de Le Nôtre ont conservé – ou retrouvé – leur apparence d’origine : le bosquet de la Girandole et le bosquet du Dauphin qui sont essentiellement des salons de verdure, le bosquet de l’Encelade, le bosquet des Trois fontaines et celui de la Salle de bal.

Les bosquets de l’Arc de triomphe et de l’Etoile ne sont plus que les pales reflets des oeuvres initiales de Le Nôtre, faute d’entretien.

Quatre bosquets d’André Le Nôtre ont été remplacés ou remanié par Hardouain-Mansart : le bosquet des Dômes et celui la Colonnade, la Salle des Marronniers et le bosquet de l’Obélisque.

Deux bosquets ont été remplacés sous Louis XVI : le célèbre bosquet du Labyrinthe par le bosquet du jardin de la Reine, celui du Marais ( une création d’Hardouain) par le bosquet des Bains d’Apollon. Un bosquet d’André Le Nôtre, l’Ile royale, a été remplacé au début du XIXe siècle par le bosquet du Jardin du Roi. Quant au bosquet du Théâtre d’Eau d’André Le Nôtre laissé à l’abandon pendant des années, il vient d’être remplacé par une création contemporaine, le Nouveau bosquet du Théâtre d’eau.

Les bosquets d’André Le Notre

1661 – Bosquet de la Girandole (recréé en 2000)

1661 – Bosquet du Dauphin (recréé en 2000)

1675 – Bosquet de l’Encelade (restauré en 1998)

1677- Bosquet des Trois fontaines (recréé en 2004)

1680 – Salle de bal dite aussi Bosquet des Rocailles (restaurée en 2000-2001)

Les bosquets d’André Le Nôtre dont il ne reste plus grand chose

1677 – L’Arc de triomphe (détruit en 1801, sculpture de la France triomphante restaurée en 2001)

1666 – Bosquet de l’Etoile (ancien. Bosquet de la Montagne d’eau)

1671 – Bosquet du Rond vert (ancien. Bosquet du Théâtre d’eau)

Les bosquets d’Hardouin-Mansart

1677 – Bosquet des Dômes (ancien. Bosquet de la Renommée)

1680 – Salle des Marronniers (ancien. Salle des Antiques/Galerie d’eau)

1685 – La Colonnade (ancien. Bosquet des Sources)

1704 – Bosquet de l’Obélisque (ancien. Salle du Conseil/salle des Festins)

Sous Louis XV et Louis XVI

Par mesure d’économie, un des plus célèbres bosquets de Le Nôtre, le Labyrinthe, fut détruit lors de la replantation des jardins en 1775-1776 et remplacé par le jardin de la Reine dans un style anglais très en vogue sous le règne de Louis XVI et Marie-Antoinette. Dans le même esprit, le bosquet des Marais, création d’Hardouain-Mansart, fut remplacé par les Bains d’Apollon.

Le bosquet d’Hubert Robert

1778 – Bosquet des Bains d’Apollon (ancien. Bosquet du Marais)

Le bosquet Louis XV dont il ne reste plus grand chose

1775 – Bosquet de la Reine (ancien. Bosquet du Labyrinthe)

Au XIXe siècle

Au XIXe siècle, l’Île Royale fut comblée et devint le Jardin du Roi, planté d’arbres rares et exotiques.

Le bosquet d’Alexandre Dufour

1817 – Le jardin du Roi (ancien. Ile royale) et auj. bassin du Miroir

Au XXIe siècle

Après une période consacrée à la restauration des bosquets de Le Nôtre, le bosquet du Rond vert, anciennement bosquet du Théâtre d’Eau, a retrouvé l’esprit des origines en laissant place à une création contemporaine : le Nouveau bosquet du Théâtre d’eau.

Le bosquet contemporain de L. Benech et J. Othoniel

2014 – Nouveau bosquet du Théâtre d’eau (ancien. Bosquet du Théâtre d’eau puis Bosquet du Rond vert)

 

> LES BOSQUETS PAR ORDRE ALPHABETIQUE

 

Capture d’écran 2016-04-03 à 12.28.02

LES BOSQUETS ET AUTRES LIEUX DISPARUS DE VERSAILLES

Publicités