Caractéristiques des jardins à la Française

Une inspiration architecturale

Le jardin est dessiné comme un édifice, en une succession de pièces que le visiteur traverse selon un parcours pré-établi, du vestibule aux pièces d’apparat.

Le vocabulaire utilisé dans la description du jardin à la française traduit sans ambiguïté l’inspiration architecturale. On y parle de salles, de chambres ou de théâtres de verdure. On se déplace entre des murs de charmilles ou le long d’escaliers d’eau. On recouvre le sol de tapis de pelouse brodés de buis, les arbres sont taillés en rideau le long des allées.

Les caractéristiques générales

  • le plan est géométrique ;
  • la terrasse permet au visiteur de saisir d’un seul coup d’œil l’agencement du jardin ;
  • l’axe ordonne les bassins, les parterres,  les bosquets, les allées rythmées par des statues et des topiaires, les alignements d’arbres.

La question de la perspective

Depuis le début du XVIIe siècle, la « perspective corrigée » se donne pour objectif d’anticiper et rectifier les déformations liées aux effets de fuite.

De ces observations naissent des solutions originales :

  • élargissement progressif des allées et des compartiments : ce procédé utilisé en France depuis les années 1630, mais que Le Nôtre s’est attaché à amplifier à Vaux-le-Vicomte permet d’écraser la perspective et rend ainsi le jardin plus petit qu’il n’est en réalité
  • parterres de forme trapézoïdale : ce procédé adopté à Chantilly fait paraître les parterres plus vastes qu’ils ne sont
  • écartement des alignements d’arbres par rapport à l’axe théorique : une solution adoptée à Tanlay

sans-titre16

André Le Nôtre

Art de la perspective et du parterre

Sciences et techniques

Influences italiennes du jardin à la française

Pionniers français du jardin à la française

Fonctions des parcs et jardins

Métaphysique du jardin à  la française

 

Publicités