Fonctions du parc et du jardin dans le jardin à la française

Le parc

Alors qu’on a, aujourd’hui, tendance à les confondre, jardins et parcs sont deux entités distinctes :

  • les jardins sont un sous-ensemble du parc,
  • le parc incluant généralement des fermes, des bois, des prés, des viviers, des étangs, des garennes, des marécages, le tout cerné d’un mur.

Non seulement on chasse dans le parc mais celui-ci assure au domaine son autonomie grâce à l’apport de revenus réguliers. Il est divisé par des allées.

Limite ouverte, le canal permet d’étendre, les perspectives du jardin tout en protégeant ce dernier du bétail ou du gibier.

Le domaine possède parfois un petit et un grand parc. Le premier, datant d’un état plus ancien et réduit du domaine, est approprié à la promenade dans des futaies où sont aménagés des bosquets. Le second résulte d’un agrandissement des domaines fréquent au XVIIe siècle, dû notamment à une rentabilité croissante des bois de chauffe et de construction.

Le jardin d’agrément

Proches du château, les jardins se répartissent en jardin d’utilité et jardin d’agrément ou d’ornement.

Le premier (vergers et potagers) consacrés à la production, est tenus hors des axes majeurs de la composition.

Le second orne les abords du château, se divisant en espaces découverts et espaces couverts, ordonnés le long d’un axe de symétrie. Redoublé et recoupé par des allées parallèles ou transversales, cet axe majeur est prolongé dans le parc.

%d blogueurs aiment cette page :