Jules Hardouin-Mansart et Paris (15 photographies)

Toute demande de reproduction est à adresser à Ganymede, Camilledallerapatrimoine-religieux.frMbzt 

Cathédrale Saint-Louis et Dôme des Invalides

Premier d’une série d’édifices comprenand Sainte-Geneviève (Panthéon) au XVIIIe siècle et le Sacré-Cœur au XIXe , les Invalides s’inscrivent dans un contexte de compétition avec Saint-Paul à Londres mais aussi Saint-Pierre à Rome. Hardouin-Mansart prévoit d’ailleurs une place au-devant du dôme qui aurait évoqué la place Saint-Pierre avec sa colonnade mais n’a jamais été réalisée. Le dôme  s’inscrit dans la lignée de l’architecturale de la Renaissance italienne (plan centré, dôme sur tambour, jeux des ordres) et s’inspire des dessins du grand-oncle de Hardouin, François Mansart, pour un projet inabouti de chapelle royale à Saint-Denis (vers 1665). Le dôme de couverture proprement dit, de forme ovoïde, a été redoré en 1807, 1830, 1839, 1937 et pour la dernière fois en 1989, nécessitant 12 kilos d’or à cette occasion.

Place des Victoires

La création de la place a sans doute été instiguée par les Bâtiments du roi dans le but d’ériger une statue à la gloire du souverain. Le projet de l’architecte n’était cependant pas une place parfaitement circulaire. Sur un cinquième environ, le cercle était interrompu par la corde d’un arc, au milieu de laquelle aboutissait la rue des Fossés-Montmartre, actuelle rue d’Aboukir.

Place Vendôme

La place Vendôme (à l’origine place des Conquêtes) est conçue en même temps que la place des Victoire, mais sur une forme carrée avec un arc de triomphe : elle met en valeur cette fois une statue équestre de Louis XIV, chef-d’œuvre de François Girardon, sur le modèle du Marc-Aurèle antique. L’échec financier retentissant de cette première place amènera son sacrifice en cours de chantier, et un second projet, moins fastueux, qui aboutit à l’actuelle place octogonale (1699).

Eglise Saint-Roch

La création de la place a sans doute été instiguée par les Bâtiments du roi . Elle est inaugurée le 26 mars 1686 et consacrée aux victoires de Louis XIV. Son urbanisme est confié à Jules Hardouin-Mansart et les riverains y ont l’obligation d’y construire des immeubles symétriques.

EN VOIR ET EN SAVOIR + SUR JULES HARDOUIN-MANSART

Publicités