Potagers royaux

Capture d’écran 2016-04-04 à 10.11.18

Le potager du roi à Versailles

L’un des plus grands rois de France, Louis XIV, aurait été un féru de jardinage. Le Roi-Soleil aurait même appris à tailler les arbres avec son jardinier, Le Quintinie. Ce dernier, en charge de l’approvisionnement de la table royale, aurait réalisé des miracles dans le potager de Versailles, en utilisant des fumiers selon la nature de la terre, en jouant avec les expositions, mais aussi en usant de verre et cloches, obtenant ainsi des récoltes à contre-saison. Divisé en plusieurs parcelles à louer après la révolution, le potager reviendra au domaine de Versailles à la fin de la première République.

Ailleurs en Europe

Les Serres Royales de Laeken en Belgique

Il est de ces jardins dont l’écrin reste plus spectaculaire que le jardin en lui-même. La preuve avec les Serres Royales de Laeken en Belgique. Construites lors du XIXe siècle, elles bénéficient du progrès technique du bâtiment, notamment celui du métal et du verre. Conçues pour le roi Léopold II en 1873, elles viennent compléter le Château de Laeken à Bruxelles. Avec ses multiples dômes, l’édifice évoque un véritable palais de verre. Quant aux plantes, certaines appartiendraient aux plantations faites sous le roi Léopold II. Les plantes rares se situent dans les serres royales. L’espace est ouvert au public pendant trois semaines au printemps.

Le Potager Royal du Palais de Venaria Reale en Italie

Edifié pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, le palais de Venaria Reale est situé non loin de la ville de Turin. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, il possède des jardins, mais aussi un potager. Il s’agit du plus grand d’Italie, occupant un terrain de dix hectares. Aujourd’hui, le potager produit ce qu’il produisait pour les habitants du palais. Réhabilité il y a quelques années, il respecte le projet de l’époque avec ses cultures de fruits, de légumes, ses jeux d’eau, tout en s’harmonisant avec les éléments ajoutés lors de sa rénovation.

Les jardins botaniques royaux de Kew (Londres) au Royaume-Uni

D’après l’Unesco, les jardins botaniques de Kew sont un jardin historique tant ses différents éléments incarnent certaines périodes de l’art des jardins, et ce du XVIIIe au XXe siècle. Logés le long de la Tamise, et fondés en 1759, ces jardins auraient largement contribué à l’étude des plantes.

Le jardin botanique royal à Madrid en Espagne

On doit ce jardin au roi Ferdinand VI. Créé en 1755, cet espace néoclassique se trouve au centre de la ville. Consacré à la conservation et à la diffusion du monde des plantes, il regroupe plus de 5.000 espèces différentes. Ces deux serres mettent en scène trois espaces : un tropical, un autre humide, et un dernier désertique.

 

Publicités