Versailles et l’art de la fête

En 1664, Louis XIV inaugure à Versailles la première d’une longue série de « plaisirs » qui s se dérouleront jusque dans les dernières années du règne du roi Louis XVI.

Les Plaisirs de l’Île enchantée – 1664

Alors que les travaux d’agrandissement du château n’ont commencé que depuis deux ans (1662), Louis XIV donne sa première grande fête pour un public très restreint : Les Plaisirs de l’Île enchantée. Elle dure une semaine, du 7 au 13 mai 1664.

Grand Divertissement royal – 1668

Collation donnée dans le petit parc de Versailles : [estampe]

La salle du bal donné dans le petit parc de Versailles : [estampe]

Coenaculum jmplexis ramis concameratum, et Regiæ / coenæ adumbration, Jn Hortis Versalianis. / le Pautre Sculps

Le 18 juillet 1668, le roi Louis XIV donne une fête pour célébrer la paix d’Aix-la-Chapelle et la première conquête de la Franche-Comté. Connu sous le nom de Grand Divertissement royal, cet évènement dont le livret fut publié ne dura qu’une soirée mais fut en revanche largement ouvert au public qui put ainsi admirer les nouvelles merveilles des jardins de Le Nôtre.

La fête se déroula dans les jardins, suivant un parcours qui, partant du château, menait la cour à travers les jardins où se succèdent

  • une collation au bosquet de l’Étoile,
  • une comédie de Molière et Lully sur un théâtre provisoire (emplacement du futur bassin de Saturne),
  • un festin (à l’emplacement du futur bassin de Flore) dans la « Salle des festins » ornée d’une vraie fontaine avec bassin, rocailles et sculptures 
  • un bal (à l’emplacement du futur bassin de Cérès) dans la « Salle de bal » conçue par Le Vau avec ses tribunes en amphithéâtre, orné de grottes de rocaille et encadrées des statues d’Arion, d’Orphée et des Nymphes. L’eau coulait au pied des statues depuis des mascarons et elle jaillissait, au fond des grottes, de la bouche d’un dauphin pour s’étaler dans une vasque.
  • un feu d’artifice tiré depuis la pompe de l’étang de Clagny.

Le décor d’architecture, de fontaines et d’effets d’eau fut aussitôt détruit une fois la fête finie.

En savoir + sur le déroulement 

André Félibien a laissé une description dans Relation de la feste de Versailles du 18e juillet 1668. Les gravures de Jean Lepautre http://c.bnf.fr/toI illustrent les différentes étapes de cette journée : la promenade puis la collation dans les jardins, les représentations théâtrales et musicales, le festin, le bal. Le spectacle est constitué de la première représentation de George Dandin de Molière, ponctuée d’intermèdes musicaux composés par Lully.

L’édition originale de George Dandin est aussi disponible dans Gallica : http://c.bnf.fr/toU 

Divertissements de Versailles – 1674

Cet ensemble de six journées de fêtes est décrit par Félibien. Les divertissements se succèdent entre le 4 juillet 1674 et le 31 août 1674 et célèbrent la reconquête de la Franche-Comté. Lully y donne en concert L’Églogue de Versailles et l’on joue également Le Malade imaginaire de Molière, mort l’année précédente.