Pieter Boel et Versailles

image

Pieter Boel est un peintre d’origine flamande dont l’oeuvre va révolutionner la peinture animalière. Avant lui les artistes se contentaient de réaliser des études statiques sur des animaux empaillés pour leurs emblèmes et allégories. Boel choisit quant à lui de dessiner et de peindre des animaux sur le vif à la ménagerie de Versailles. Cette ménagerie, où il s’était sans doute fait installer une sorte d’atelier, était un petit pavillon octogonal entouré d’enclos dans lesquels des animaux exotiques ou familiers étaient en semi-liberté. Elle permit à Boel d’étudier des animaux vivants, notamment un ensemble remarquable d’oiseaux exotiques. On pense que bien souvent il ébauchait directement ses études sur la toile, sans dessin indépendant préalable. Ici il représente une grue couronnée, oiseau d’origine africaine, également appelé « oiseau royal ».

Pieter Boel faisait partie de l’équipe de peintres spécialisés (ou peintres « à talents ») qui secondait Charles Le Brun dans la réalisation des cartons de tapisseries pour la manufacture des Gobelins. Ses différentes études animalières servirent de modèle aux animaux figurant au premier plan de la grande tenture des Mois, aussi appelée tenture des Maisons royales. Le motif de la grue couronnée est précisément repris dans la tapisserie du mois d’août. Les ateliers des Gobelins, conscients de la valeur de ce répertoire animalier, gardèrent précieusement cet ensemble d’études peintes et dessinées par Boel. Un autre grand peintre, François Desportes, s’en inspira souvent directement : on conserve d’ailleurs une de ces copies représentant cette grue couronnée (Gien, Musée international de la chasse). Mais la postérité de Boel dépasse la simple répétition de modèles : son naturalisme, lié à sa liberté picturale, annonce toute la lignée des grands artistes animaliers postérieurs, du peintre Jean-Baptiste Oudry au sculpteur Antoine Barye.

> Amimaux de la Ménagerie

> Croquis sur le vif