Les Duchêne, une famille de jardiniers

Duchêne Henri (1841-1902)

Fils d’un important notaire de Lyon il fut admis au Conservatoire des arts et métiers de Paris. Passionné d’architecture, il fut recruté par la ville de Paris où débutaient les grandes études d’urbanisme dirigées par Alphand. Il y travailla comme chef d’études pour la création de projets de squares et de promenades dans la ville. Il y fit très grande impression. Démissionnaire de l’Administration en 1877, il fut introduit par l’architecte M. Sanson dans la haute société et se créa alors une clientèle prestigieuse parmi les propriétaires des grands domaines. Toute son œuvre fut consacrée à la rénovation de l’art des jardins et au retour à la grande tradition du jardin français.

Duchêne Achille (1866-1947)

Autodidacte, Achille Duchêne va participer dès son plus jeune âge à la vie du cabinet d’architecture de son père. Très tôt il devint le collaborateur direct de ce dernier et coopéra aux grandes réalisations de 1875 à 1902. La génération des Duchêne, architectes- paysagistes est fondée.

C’est dans ce contexte très tourné dans le domaine de l’art des jardins qu’Achille Duchêne épousa en 1892 Gabrielle Laforcade, la fille du jardinier en chef de la ville de Paris. Au sein de la Société des architectes-paysagistes de France qu’il présida en compagnie de F. Duprat il créa une école et mit en place l’Office international de documentation de l’art des jardins, de renommée mondiale. Il succéda à Madame de Vilmorin comme président de la Société des amateurs de jardins. Il fut également président d’honneur du Comité de l’art des jardins de la Société nationale d’horticulture de France.

Cette période se caractérisa par une intense activité et Ernest de Gany disait d’Achille Duchêne « Tel un général en chef, dictant ses plans de bataille à ses collaborateurs habiles à saisir sa pensée » Achille Duchêne, comparé au « Napoléon des Jardiniers » déploya à travers le monde ses armées de jardiniers et d’entrepreneurs.

Affranchi dans son art, Achille Duchêne, avec une savante technique, s’inspira directement des règles de l’architecture et de la grande décoration, et non, presque comme toute grande école de l’époque, de l’horticulture. Sa pensée fondamentale fut de ramener les jardins à une conception architecturale en les ordonnant d’après les axes de la demeure.

Œuvres :

Qu’il s’agisse de création, de restaurations ou de reconstitutions, l’œuvre des Duchêne s’étend en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, en Italie, en Espagne, en Argentine, en Allemagne, aux Etats-Unis ou en Russie avec, pour ne citer que les plus prestigieuses réalisations : Vaux-le-Vicomte, Champs-sur-Marne, Courances, Balleroy, Voisins, Condé-sur-Iton, Breteuil, Maintenon, Blenheim, Hempstead, Nordkirchen… Achille Duchêne réalisa également de nombreux projets de conception très maîtrisée sur les jardins de l’Avenir et les jardins de Rêves.
L’œuvre des Duchêne fut gigantesque : 6800 jardins dont 480 grands blasons.

%d blogueurs aiment cette page :