Le Paon et le Rossignol, bosquet du Labyrinthe, petit parc de Versailles : gravure et illustration

La fable d’Esope :

Le paon se plaignait à Junon de ce que les dieux ne lui avaient donné qu’une voix glapissante et désagréable, tandis qu’il leur avait plu de rendre celle du rossignol douce et mélodieuse.

– Cette voix si charmante, disait-il, je la méritais bien mieux que ce petit oiseau, moi qui suis le plus beau de tous ceux qui volent dans les airs. C’est justement, répliqua la déesse, parce que tu es le plus beau des oiseaux, que tu chantes le plus mal.

Ce rossignol dont tu envies si injustement la voix, n’a garde de t’envier de ton plumage ; il sait que les dieux ont fait diverses parts de leurs dons, et que chacun doit se contenter de celle qu’ils ont bien voulu lui en faire.
Cesse donc de te plaindre, et crains que pour te punir de ton orgueil, ils ne t’ôtent encore ce plumage qui te rend si fier.

Le paon dit à Junon : par ton divin pouvoir,
Comme le rossignol que n’ai-je la voix belle ?
N’es-tu pas des oiseaux le plus beau lui dit-elle ?
Crois-tu que dans le monde on puisse tout avoir ?

bosquet du labyrinthe

EN VOIR ET EN SAVOIR + SUR LE BOSQUET DU LABYRINTHE

cliquez ici

EN VOIR ET EN SAVOIR + SUR LES SCULPTURES DU BOSQUET DU LABYRINTHE

Capture d’écran 2016-03-22 à 08.21.11

EN VOIR ET EN SAVOIR + SUR LES SCULPTURES DE VERSAILLES

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47