Le Grand Divertissement royal de Versailles – 1668, estampes de Jean Lepautre

Aucune description de photo disponible.
Collation donnée dans le petit parc de Versailles
Aucune description de photo disponible.
Les festes de l’Amour et de Bacchus, comédie en musique représentée dans le petit parc de Versailles
Aucune description de photo disponible.
La salle du bal donné dans le petit parc de Versailles
Aucune description de photo disponible.
Festin donné dans le petit Parc de Versailles 

Contrairement à celle des Plaisirs de l’île enchantée, en mai 1664, qui s’était étendue sur une semaine, le Grand divertissement royal ne dura qu’une soirée. Il fut en revanche largement ouvert au public qui put ainsi admirer les nouvelles merveilles des jardins de Le Nôtre.Le duc de Créquy, premier Gentilhomme de la Chambre, avait été chargé de la Comédie, le maréchal de Bellefond, premier Maître-d’hôtel, de la collation et du souper, Colbert des décorations et du feu d’artifice. Vigarani fut chargé du théâtre pour la comédie, Gissey d’accommoder un endroit pour le souper, et Le Vau un endroit pour le bal. 

En savoir + sur le déroulement 

André Félibien a laissé une description dans Relation de la feste de Versailles du 18e juillet 1668. Les gravures de Jean Lepautre http://c.bnf.fr/toI illustrent les différentes étapes de cette journée : la promenade puis la collation dans les jardins, les représentations théâtrales et musicales, le festin, le bal. Le spectacle est constitué de la première représentation de George Dandin de Molière, ponctuée d’intermèdes musicaux composés par Lully.

l’édition originale de George Dandin est aussi disponible dans Gallica : http://c.bnf.fr/toU !