LE COQ ET LE RENARD, bosquet du Labyrinthe, petit parc de Versailles

Un Renard priait un Coq de descendre, pour se réjouir ensemble de la paix faite entre les Coqs et les Renards . « Volontiers, dit le Coq, quand deux lévriers que je vois, qui en apportent la nouvelle, seront arrivés. » Le Renard remit la réjouissance à une autre fois et s’enfuit.

Un rival contre nous est toujours enragé; S’y fier est chose indiscrète, Quelque amitié qu’il vous promette, Il voudrait vous avoir mangé.

Publicités