Jeu de mail aux XVIIe et XVIIIe siècles (cinq visuels)

Très pratiqué en France et en Italie dès le Moyen Âge, le jeu atteint son apogée au XVIIe siècle. À l’origine du golf, du croquet et même du billard, ce sport pouvait se pratiquer en individuel ou par équipes. Le nom de mail désigne à l’origine le maillet à manche flexible utilisé pour pousser la boule de buis. 

A partir du XVIIe siècle, les terrains de jeu de mail ont été utilisés comme lieux de promenade. D’où par extension le nom de mail donné à des allées droites bordées d’arbres.

Louis XIV, qui détestait la paume, raffolait en revanche du mail. Le terrain de jeu de mail du jardin des Tuileries fut même agrandi pendant son règne. 

A Versailles, il y a plusieurs mails. Le premier est voisin de la Pièce d’eau des Suisses. Le second se situe à Trianon, à proximité de la Salle Triangulaire. Un troisième, plus petit terrain est aménagé près de l’Orangerie. Il donnera son nom à l’Allée du Mail.

« Le 7 août 1698, (Louis XIV) venait de faire faire un mail à Marly, et Monseigneur en avait fait faire un à Meudon ; de sorte que ce fut une mode qui alla jusqu’à la fureur, et on ne vit plus que des gens de toutes espèces jouer au mail, grands et petits, jeunes et vieux, hommes et femmes. Il n’y eut personne qui ne s’en voulût mêler, parce que le Roi témoignait s’y affectionner, et qu’il y faisait même jouer la duchesse de Bourgogne et les dames de sa cour. Le fils de Cambray, maître d’hôtel du Roi, qui était page de la grande écurie, y reçut à Versailles un grand coup de mail par la tête, dont on crut qu’il mourrait; mais il s’en tira heureusement, tant les pages ont la tête dure. » — Gabriel-Jules de Cosnac, Mémoires du marquis de Sourches

 

Publicités