Jardiniers de Versailles : secteur de l’Orangerie et du jardin du Roi

L’Orangerie de Versailles

L’Orangerie actuelle fut construite par Jules Hardouin-Mansart en 1686. Actuellement, la collection se compose de 1 500 arbres en caisses (900 orangers) : grenadiers, lauriers, Eugenia, palmiers… Les temps forts sont les sorties (début mai) et les rentrées (mi-octobre) des plantes de l’Orangerie, avec le traçage dans le jardin pour disposer chaque caisse, travail de logistique qui se perpétue depuis 1686. Il consiste à sortir délicate- ment chaque caisse avec trois micro-tracteurs pour les petites et moyennes caisses et trois chargeurs articulés pour les moyens et les grosses de 100 cm maximum. Les caisses supérieurs à 100 cm (palmiers) sont transportées délicatement avec les fardiers réalisés sur mesure à la demande du service, afin d’éviter tous les chocs pour les plantes et les personnels.

Les soins donnés aux arbres se décomposent en deux périodes:

– Les travaux hivernaux de l’Orangerie (du 1er novembre au 15 avril) :

Durant les mois de novembre au mois de mars l’équipe des jardiniers de l’Orangerie vérifie l’état sanitaire des arbres en bacs. C’est la période du rencaissage ; ils enlèvent les quatre panneaux de bois, extraient le végétal de son bac puis le rencaissent dans un nouveau mélange terreux. Ce rencaissage devrait lui suffire à subsister pendant quatre ans. L’équipe des jardiniers de l’Orangerie visite ainsi 350 caisses par hiver et pratique un arrosage mensuel en hiver. À partir de mois de mars, les fenêtres sont ouvertes, ce qui permet de diminuer l’hygrométrie importante (entre 85 et 90 %). Durant la période hivernale, un grand nombre de panneaux (500 par an) sont préparés et stockés. Sur le panneau brut, on passe 3 couches d’huile de lin chaude ainsi que deux couches de peinture verte.

– Les travaux d’été de l’Orangerie (du 1er mai au 15 octobre) :

L’arrosage des 1 500 végétaux en caisse deux fois par semaine (3 fois en période de canicule) mobilise trois personnes en période estivale. Durant l’été, les jardiniers de l’Orangerie se concentrent sur l’effleurage manuel des orangers pour éviter une trop grande fructification. Sur une grande partie des plantes en caisse, on pratique une taille légère (mise en forme) pour leur permettre de garder un port harmonieux, ainsi que les tailles de formation des nouveaux sujets acquis durant l’année.

Le jardin du Roi

Le jardin du roi, créé en 1818 sous le règne de Louis XVIII, constitue un ensemble végétal atypique. Ce jardin à vocation pittoresque alterne des massifs de mosaïculture (25000 plantes) et une collection de 3 000 arbustes. Les massifs traités en mosaïculture sont ceux qui récla- ment l’attention la plus minutieuse. Jouant sur l’association et les contrastes colorés entre les fleurs et les feuillages, ces mosaïques sont élaborées dans un esprit fidèle aux règles de l’époque du XIXe siècle.

cliquez ici

Histoire du jardin 

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47