Vaux-le-Vicomte et André Le Nôtre

Rinceaux de buis imitant les motifs de tapis turcs, bosquets, grottes, pelouses, eaux dormantes ou jaillissantes, plantations d’encadrement ; cette conception nouvelle traduit l’ordre, la rigueur et la noblesse de cette époque. Si le jardin de Vaux était le seul à subsister, il suffirait à faire comprendre les règles de l’art des jardins du Grand Siècle. Lire la suite