Boudoir, hameau de la Reine, domaine de Trianon : présentation

andrelenotre

Le boudoir est construit par Richard Mique architecte en 1783 et décoré en 1787 par les frères Rousseau. Avec son toit de roseaux, sa lucarne, son appentis et son vieil escalier de pierre, la Petite maison de la Reine, appelée boudoir, est composée d’un salon et d’une garde-robe et est entourée d’un jardin clos. C’est la plus petite fabrique du hameau, ses dimensions sont modestes : 4,60 m par 5,20 m. La reine Marie-Antoinette s’y retirait seule ou avec un ou deux de ses proches, dans le salon carré qui compose l’essentiel du lieu, au coin du feu d’une cheminée de marbre blanc statuaire décorée de brindilles de lierre. Les murs alternent miroirs enchâssés et tentures d’étoffe ou de tapisserie, qui participent à l’intimité du lieu. Les boiseries,initialement de chêne de Hollande de couleur acajou, ont été remplacées lors du Second Empire. Les vitres sont en verre de Bohème. Son toit est recouvert de roseaux et non de chaume.Cette chaumière est tapissée de vigne vierge. Elle est précédée d’un petit jardin géométrique, plutôt constitué de plates-bandes que de cultures et entouré de fourrés. Le petit cours d’eau qui longe le boudoir marque la séparation des maisonnettes à l’usage de la Reine.

andrelenotre.com13

Intérieur

andrelenotre.com1

Extérieur

andrelenotre.com

Plan

> LE HAMEAU DE LA REINE