Le Cygne et la grue, bosquet du Labyrinthe, petit parc de Versailles

Le Cygne, à l’extrémité, chantait.  » Je ne vois pas, lui disait la Grue, quel sujet vous avez de vous réjouir dans l’état où vous êtes.
– Je sens que je vais mourir, répliqua le Cygne. Ai-je tort de marquer de la joie, quand je me vois sur le point d’être délivré de tous mes maux ? «

EN VOIR ET EN SAVOIR + SUR LE BOSQUET DU LABYRINTHE

cliquez ici

EN VOIR + SUR LES SCULPTURES DU BOSQUET DU LABYRINTHE

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

 

 

Publicités

~ par artotec sur juillet 2, 2016.