L’art de la promenade à Versailles : courtisants, diplomates, touristes (cinq détails de tableau)

Ci-dessus : Les jardins « à la française » restent pour beaucoup des lieux destinés au seul regard depuis un point unique. Or, la promenade dans les jardins était dès l’origine une des rares distractions d’extérieur. Faute de pouvoir faire autre chose, courtisans et visiteurs  marchaient le long des allées et admiraient les perspectives. Parfois, tous les bosquets étaient ouverts, parfois ils étaient fermés et accessibles seulement à ceux qui en possédait la clé. Mais, à la fin du règne, le « Parc ou Jardin à Versailles est ouvert jour & nuit, & tout le monde a la liberté d’y entrer & de s’y divertir dedans, sans discernement de sexe d’âge ni de condition ».

Les « touristes », eux, étaient des visiteurs d’une certaine élite pouvant s’offrir des journées de loisir, bourgeois plutôt qu’aristocrates, n’appartenant pas au monde restreint de la cour. En 1668, pour pouvoir visiter le château et les jardins, il fallait avoir un « billet » (c’est ce que décrivent Scudéry et La Fontaine) ; les visiteurs étaient ensuite accompagnés dans le jardin. A partir de 1682, l’accès en devint libre à tous. Pour visiter le château, seule une tenue vestimentaire décente était exigée, et les hommes devaient porter l’épée – on pouvait en louer aux gardes suisses à l’entrée du château. Les visiteurs pouvaient facilement croiser le roi.

Ceux qui avaient des difficultés à marcher pouvaient se faire transporter. Une concession fut octroyée en 1764 à un fonctionnaires des bâtiments pour louer des chaises roulantes. 

> A lire : « Le promeneur dans le jardin : de la promenade considérée comme acte esthétique. Regard sur les jardins de Versailles« , Catherine Szanto

> EN SAVOIR + SUR LES LOISIRS SOUS L’ANCIEN REGIME

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

 

~ par artotec sur mars 22, 2014.