Histoire des bosquets des jardins de Versailles

Sous Louis XIV

Seuls cinq bosquets de Le Nôtre ont conservé – ou retrouvé – leur aménagement d’origine : le bosquet de la Girandole et le bosquet du Dauphin, le bosquet de l’Encelade, le bosquet des Trois fontaines et la Salle de bal.

Toujours sous Louis XIV, Hardouain-Mansart a créé ou remanié plusieurs bosquets (en lieu et place des créations de Le Nôtre) dont quatre subsistent aujourd’hui : le bosquet des Dômes, la Salle des Marronniers,  la Colonnade et le bosquet de l’Obélisque.

Sous Louis XV et Louis XVI

Par mesure d’économie, un des plus célèbres bosquets de Le Nôtre, le Labyrinthe, fut détruit lors de la replantation des jardins en 1775-1776 et remplacé par le jardin de la Reine dans un style anglais très en vogue sous le règne de Louis XVI et Marie-Antoinette. Dans le même esprit, le bosquet des Marais, création d’Hardouain-Mansart, fut remplacé par les Bains d’Apollon.

Au XIXe siècle

Au XIXe siècle, l’Île Royale fut comblée et devint le Jardin du Roi, planté d’arbres rares et exotiques.

Au XXIe siècle

Après une période consacrée à la restauration des bosquets de Le Nôtre, le bosquet du Rond vert, anciennement bosquet du Théâtre d’Eau, devrait retrouver l’esprit des origines en faisant place à une création contemporaine : le Nouveau bosquet du Théâtre d’eau.

En savoir plus

> Les bosquets actuels des jardins de Versailles

> Les bosquets disparus des jardins de Versailles

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

 

 

 

 

 

Publicités

~ par artotec sur octobre 22, 2013.