Versailles devient-il trop doré ? (8 photographies)

Après les vases du bosquet de la Salle de Bal, la France triomphante, les sculptures du bassin de Latone, les chérubins du bassin  des Enfants dorés viennent d’être restaurés et recouverts de feuille dorée. `

Or cette dorure n’a pas grand chose à voir avec celle qui était utilisée sous l’ancien régime. A l’époque, « les œuvres étaient dorées avec du métail, une poudre de cuivre, et mélange d’huile de lin et de dessicatif. »

Pourquoi ne pas avoir restauré conformément à la technique d’origine ? Pour ne pas être obligé de repeindre trop souvent, explique le château de Versailles.  Un point de vue que certains regrettent.

Outre le fait que cela trahit l’esprit de l’époque, Didier Rykner reproche à cet emploi de l’or de produire « un effet d’amaigrissement des sculptures, qui reflètent plus qu’elles ne retiennent la lumière. » Pour le bassin de Latone, « cette dorure clinquante inverse la hiérarchie de la composition, Latone paraissant soumise aux grenouilles ! »

A lire

Versailles, en mieux (ou comment des bassins « vicieux » deviennent des bassins durables)Didier Rykner, 17 mai 2016

Grille en stuc pour un Versailles en tocBernard Hasquenoph, 26 aout 2008

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

Capture d’écran 2015-09-03 à 17.23.47

 

Publicités

~ par artotec sur septembre 28, 2016.